Des gens qui aiment les gens

Le Centre de santé et de services sociaux de Charlevoix : une équipe de passionnés qui compte près de 1 300 employés et plus de 40 médecins actifs pour offrir une vaste gamme de services regroupés dans cinq volets.


Promotion et prévention


Soins généraux et spécialisés


Hébergement et soins de longue durée

Réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles envahissants du développement

Réadaptation physique


Actualités

4 février 2016

Premier Forum québécois sur le trouble du spectre de l’autisme


Les 11 et 12 février prochain se tiendra le premier Forum québécois sur le trouble du spectre de l’autisme à Québec. Une centaine de personnes invitées par le ministère de la Santé et des Services sociaux, provenant de différents horizons, se réuniront afin de convenir des priorités à mettre de l’avant pour améliorer les services offerts aux personnes ayant un trouble du spectre de l’autisme et leurs proches. Quelques personnes ayant un trouble du spectre de l’autisme et des représentants de leur famille participeront également à l’événement afin d’influencer les décisions sur les actions à entreprendre au cours des prochaines années. 

Pour plus de renseignements sur le Forum et pour suivre les activités en direct par la webdiffusion, consultez la section Forum québécois sur le trouble du spectre de l'autisme

1 février 2016

Loi concernant les soins de fin de vie


La Loi concernant les soins de fin de vie propose une vision globale et intégrée des soins palliatifs et de fin de vie. Elle assure aux personnes en fin de vie l’accès à des soins de qualité et à un accompagnement adapté à leur situation particulière, lors de cette étape ultime de leur vie, notamment pour prévenir et apaiser leurs souffrances. La Loi fait suite aux recommandations de la Commission spéciale sur la question de mourir dans la dignité.

Pour plus d'information concernant la Loi sur les soins de fin de vie, vous pouvez consulter :

 

25 janvier 2016

Mobilisation sans précédent pour agir en prévention auprès de 12 000 jeunes nés de parents souffrant de problèmes de santé mentale


Les chercheurs, les cliniciens et la direction du CIUSSS de la Capitale-Nationale unissent leur expertise pour intervenir précocement auprès des jeunes à haut risque de maladies du cerveau comme la schizophrénie, la maladie bipolaire, la dépression majeure récidivante.

Dans la Capitale-Nationale, il y a approximativement 12 000 enfants nés d’un parent souffrant d’une maladie psychiatrique majeure. Ces enfants présentent un risque de 15 à 20 fois supérieur aux jeunes sans histoire familiale de développer à l’âge adulte une maladie du même spectre que leur parent, et plus de la moitié d’entre eux souffrent, dès l’enfance, de problèmes développementaux ou comportementaux qui nécessitent une consultation. Lire la suite.